Le sociologue, son poulailler et les camionneurs

Introduction : Station service de La Palme, Corbières, sens descendant vers l’Espagne. 22h. Hall d’entrée : en face un large couloir menant aux toilettes, précédé d’un alignement de machines automatiques délivrant cafés, thés, boissons sucrées gazeuses, et, plus près de la vaste porte d’entrée, un espace de relaxation. Au milieu de ce recoin délimité par des bordures végétales, trône un fauteuil de cuir noir : un quart d’heure de vibrations, qualifiées de « massages relaxants » pour deux euros. A proximité immédiate, deux tables rondes basses et quatre chaises autour de chacune. Des caisses séparent cette partie du local d’une surface commerciale où se vendent boissons, sandwiches et divers objets électroniques tels que GPS, lecteurs de CD, cartes routières. A 22 heures, à mon arrivée, quatre camionneurs se tiennent près des distributeurs de café et cinq personnes, dont une femme et un enfant, cherchent de la nourriture et des boissons ; un camionneur vient d’entrer par la porte douches située entre celles qui donnent accès aux wc hommes et femmes.

 

Téléchargez le document

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *